Coach My Day
Des solutions innovantes pour la prévention des risques psychosociaux (RPS) en entreprise

Sensibilisation ludo-pédagogique en équipe


Grand Reporter RPS

L’animation Grand Reporter RPS

Rendre les participants acteurs de leur apprentissage et responsabilisés sur leur thème de travail, tel est l’objectif d’une sensibilisation ludo-pédagogique.


L’animation « Grand Reporter RPS » remplit parfaitement ce rôle en transformant le temps d’une journée tous les participants en journalistes en quête d’informations sur un thème bien spécifique.

Nous les « transportons » dans un autre univers dans lequel chacune/chacun a un rôle à jouer. Ils vont travailler ensemble pour élargir leur vision des « Risques Psychosociaux », acquérir une représentation plus globale du sujet d’une part et plus détaillée d’autre part sur les aspects incontournables.

Il s’agit d’une « formation expérientielle » qu’il est possible de mettre en place avec des groupes de 20 à 150 personnes environ, tous niveaux hiérarchiques confondus, tous services ou sites réunis indépendamment de tout organigramme.

Concrètement, les participants sont répartis par médias. Chaque média est constitué par un groupe de « journalistes » à qui l’on remet en début d’activité un certain nombre de ressources matérielles liées à leur thème spécifique de travail.

De plus, les nouveaux journalistes sont amenés à partir à la recherche d’autres informations par des interviews, des échanges, des confrontations d’idées et également par la possibilité d’interviewer des personnes de l’entreprise identifiées comme « experts » dans des domaines spécifiques.

Le challenge de chaque groupe de « Grand Reporter » est donc d’élaborer leur réflexion autour de leur thème, de mettre en forme le fruit de leur recherches afin d’en faire une présentation agréable et pertinente qu’ils auront pour mission de dévoiler devant tous les autres groupes de média en fin de journée.

« On ne connaît que les choses que l’on apprivoise …,» Le petit prince – Antoine de Saint Exupéry

C’est en étudiant, en s’impliquant, en cherchant, en tâtonnant, en réfléchissant…ensemble que l’on comprend, que l’on réalise, que l’on déchiffre les plus ardus problèmes et que l’on appréhende, que l’on saisit l’importance pour l’autre, de choses que l’on croyait anodines.

Grand Reporter Risques Psychosociaux est un moyen d’intervenir en douceur, d’ouvrir les débats et un espace de créativité pour rendre les acteurs autonomes dans la création de solutions nouvelles ; c’est permettre la prise de conscience pour certains aux prises peut-être avec des situations difficiles.

L’activité « Grand Reporter Risques Psychosociaux » entre dans le champ de la prévention secondaire* dans le sens où elle constitue une forme de formation-action permettant d’ancrer une culture de prévention dans l’entreprise en mobilisant les acteurs les plus concernés et/ou les plus exposés. Cette sensibilisation ludo-pédagogique peut également être considérée comme une forme de prévention primaire* puisqu’elle va mobiliser des collectifs de travail sur des sujets essentiels, liés notamment aux relations de travail, au management…, etc.

  • *Prévention secondaire = logique de renforcement, de régulation. Met l’accent sur l’individu et consiste à identifier les problèmes récurrents et à rechercher une amélioration spécifique vers une population salariée identifiée et exposée. Elle tend vers un renforcement des ressources individuelles pour mieux faire face à l’activité.
  • *prévention primaire = logique de prévention dans laquelle on cherche à repérer un facteur de risque dans l’organisation pour l’éliminer. Elle repose sur la construction de stratégies collectives qui visent à modifier l’organisation du travail. C’est une démarche de compréhension et d’anticipation des difficultés avérées ou probables.

Les bénéfices sont autant pour les participants que pour l’entreprise

Ce temps d’échange et de réflexion est toujours très intéressant pour les participants eux-mêmes. C’est un moment dédié où leur parole a de la valeur, où cette parole est entendue, alimentée par d’autres. Ils peuvent être force de propositions, élaborer des solutions ou tout simplement « se poser et réfléchir ensemble »

Se confronter sur des sujets de son quotidien est à la base une situation inconfortable. Chacun propose des réponses différentes basées sur des points de vue bien distincts et étayés d’exemples vécus. L’enjeu c’est d’arriver à se coordonner et à se mettre d’accord sur certains aspects essentiels pour avancer. Il s’agit donc de se remettre en cause ou plutôt de remettre en cause sa façon d’appréhender un sujet. C’est dans la négociation que l’équilibre va se faire et que la coordination va pouvoir avoir lieu dans le respect de chacun et des arguments de tous. C’est nécessairement un processus enrichissant sur le plan des valeurs humaines et sur l’ouverture à la différence.

Approfondissement et mises en situation

Il peut être nécessaire ou seulement souhaitable de parfaire cette sensibilisation par un travail approfondi sur les thèmes qui ont retenu l’attention des participants. A cet effet, nous vous offrons la possibilité d’organiser des ateliers d’une journée en petits groupes (par entités, sites ou services) dont l’objectif est de mener une réflexion complète avec la recherche de solutions adaptées aux difficultés perçues par les participants dans leur environnement. Cela s’inscrit également dans la continuité comme un processus continu pour ancrer une culture de la prévention des RPS au sein de tous les esprits.

Les mises en situation que nous vous proposons à l’issue du cycle de sensibilisation et d’atelier d’approfondissement ont la capacité de véritablement marquer les consciences. Etre en situation, jouer un cas pratique tout à fait réel permet de fixer les lois et règlements appréhendés précédemment et de sentir la réalité des situations vécues par les différentes parties en présence. Ces mises en situation sont animées par des avocats, spécialisés en droit du travail, qui ont à cœur de faire vivre aux participants, une expérience inédite et forte.